04/10/2006

Quai de gare

 
        
garewatermaelnb[1]

                             

 
Assis sur la banquette de ce wagon si froid,
j'efface d'un revers de main l'humidité du matin triste,
 ingrate rosée qui dégouline le long de la vitre 
au rythme précis du rail.
Un trou dans le brouillard,
je vois défiler mes rêves et mes espoirs.....
mon amour pour toi, ton amour pour moi......
Je pleure... trop de douleur...
Le train siffle....
Une gare, une nouvelle destination.....
Et sur le quai peut-être m'attend..... un nouveau bonheur !                                                                                                                                                                                                      Feuille d'automne
 

17:49 Écrit par Feuille d'automne dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |